Via Francigena

"Itinerrances" sur le chemin de Rome

19.00

Ajouter au panier

12.99

Ouvrir la page d'achat

Un pèlerinage à Rome et un voyage au cœur de l’art et de l’histoire.

La Via Francigena, la « Voie des Francs », est le nom donné au grand itinéraire de pèlerinage qui descend à Rome depuis le Nord de l’Europe. Il désigne le faisceau de chemins par lesquels les Francs étaient descendus en Italie au huitième siècle. Toutefois, son tracé actuel se fonde sur celui de Sigéric, consacré archevêque de Canterbury à Rome en l’an 990, et du récit de son retour qu’il en a tenu, étape par étape, aujourd’hui conservé à la British Library.

De Canterbury à Sienne s’égrènent les cathédrales gothiques comme les grains d’un chapelet, sentinelles d’un temps où l’Europe s’appelait la Chrétienté. En Italie cependant, le baroque domine le chemin que parcourt le pèlerin, les églises et les chapelles, les palais et les villas, et cette Madonna dei Pellegrini due au Caravage, qui l’attend en l’église Saint-Augustin à Rome.

Dans ce récit d’admiration et d’enthousiasme, Dominique de la Barre nous conte l’histoire riche et tumultueuse de cet itinéraire millénaire qu’il a parcouru dans sa partie méridionale, de Lausanne à Rome.

166 pages
ISBN 978-2-87523-185-7
Carte
Format 14 x 20,5 cm
Couverture brochée avec rabats

 

19.00

Ajouter au panier

12.99

Ouvrir la page d'achat

Un pèlerinage à Rome et un voyage au cœur de l’art et de l’histoire.

La Via Francigena, la « Voie des Francs », est le nom donné au grand itinéraire de pèlerinage qui descend à Rome depuis le Nord de l’Europe. Il désigne le faisceau de chemins par lesquels les Francs étaient descendus en Italie au huitième siècle. Toutefois, son tracé actuel se fonde sur celui de Sigéric, consacré archevêque de Canterbury à Rome en l’an 990, et du récit de son retour qu’il en a tenu, étape par étape, aujourd’hui conservé à la British Library.

De Canterbury à Sienne s’égrènent les cathédrales gothiques comme les grains d’un chapelet, sentinelles d’un temps où l’Europe s’appelait la Chrétienté. En Italie cependant, le baroque domine le chemin que parcourt le pèlerin, les églises et les chapelles, les palais et les villas, et cette Madonna dei Pellegrini due au Caravage, qui l’attend en l’église Saint-Augustin à Rome.

Dans ce récit d’admiration et d’enthousiasme, Dominique de la Barre nous conte l’histoire riche et tumultueuse de cet itinéraire millénaire qu’il a parcouru dans sa partie méridionale, de Lausanne à Rome.